Déroulement d'un appareillage


Tout appareillage doit être précédé d’une prescription médicale ORL afin de lever toute contre-indication à la mise en place d’un système de correction auditive.

Ensuite, l’audioprothésiste procèdera à un bilan auditif et à une discussion afin de connaître vos besoins personnels. ce bilan permettra au professionnel de cibler le choix prothétique ceci en accord avec vos possibilités financières. il vous proposera alors un système auditif adéquat que vous pourrez tester à domicile.

Ce système nécessite un réglage précis qui ne pourra se faire sans l’utilisation d’un système de mesures appelé in vivo. cette technique consiste à placer une petite sonde microphonique dans votre conduit auditif qui permettra de mesurer très précisément l’intensité sonore délivrée par l’appareil. Ainsi il sera aisé à votre audioprothésiste de calibrer le gain nécessaire à la correction optimale de votre perte auditive.

Après la période d’essai, vos observations et vos remarques serviront à affiner les réglages. Une audiométrie de contrôle sera effectuée  afin de vérifier l’efficacité de votre appareillage.

Une adaptation prothétique réussie exige plusieurs visites chez l’audioprothésiste. C’est lors de celles-ci que nous faisons évoluer progressivement les réglages. Grâce à un système audio, qui permet de simuler les situations auditives de la vie, vous découvrirez que nous pouvons répondre à vos attentes et optimiser les réglages des différents algorithmes en fonction de vos besoins.

Votre collaboration est fondamentale pour la réussite d’un appareillage. En effet, la capacité de votre cerveau à se réorganiser (plasticité neuronale) en fonction des stimulations qu’il reçoit, nécessite un temps d’adaptation plus ou moins long. Il est impératif que votre appareillage soit porté quotidiennement au minimum 5 heures par jour. Donc seul un entrainement assidu vous permettra d’exploiter au mieux le potentiel de la correction appliquée.

Il est important de rappeler qu’une aide auditive aussi perfectionnée soit-elle, ne permet malheureusement pas de retrouver une audition parfaite car un système auditif perturbé ne retrouvera pas ses possibilités de discrimination initiales malgré ses capacités de réorganisation corticale.




Contribution forfaitaire de l’AVS:

630 francs pour un appareil



Contributions forfaitaires de l’AI

  •  Pour une oreille 840 francs
  •  Pour les deux oreilles 1650 francs
 
Forfait pour les piles (pas de justificatif nécessaire)
  •  Pour une oreille 40 francs / an
  •  Pour les deux oreilles 80 francs / an


Forfait de réparation des appareils de plus d’un an (justificatif nécessaire)
  •  Electronique 200 francs
  •  Autres réparations 130 francs